Êtes-vous intéressé par eux OFFRES? Économisez avec nos coupons sur WHATSAPP o TELEGRAM!

Le PDG de Renault rencontre Lei Jun, PDG de Xiaomi : y aura-t-il une collaboration ?

Lors du dernier Salon de l'auto de Pékin, nous avons assisté à un événement qui pourrait marquer un tournant important dans le secteur automobile : Luca de Meo, PDG du groupe Renault, a eu des entretiens stratégiques avec ses partenaires Geely et Dongfeng, ainsi qu'avec des personnalités telles que Li Xiang et Lei Jun, PDG de Xiaomi.

Le PDG de Renault rencontre Lei Jun, PDG de Xiaomi : y aura-t-il une collaboration ?

Lei Jun PDG Renault Xiaomi Lei Jun
Lei Jun

Ces rencontres ont alimenté les spéculations sur une éventuelle collaboration entre Renault et les constructeurs chinois de voitures électriques, notamment avec Li Auto e. Xiaomi Voiture. De Meo a déjà exprimé l'importance d'établir des relations de coopération avec les entreprises chinoises, reconnaissant leur supériorité dans la production de batteries et le développement de véhicules électriques et de logiciels de connectivité intelligents.

L'approche de De Meo est claire : l'Europe doit apprendre de la Chine. La proposition d’adopter des normes communes, qui permettraient aux constructeurs de partager environ 70 % du contenu technologique automobile, s’inspire des success stories chinoises. En outre, l’idée de créer des zones économiques vertes en Europe, avec davantage de subventions, d’investissements et d’exonérations fiscales sur les plus-values, pourrait représenter un pas supplémentaire vers l’innovation durable.

La coopération de Renault avec des constructeurs automobiles chinois n'est pas nouvelle, ayant déjà collaboré avec Geely sur le développement de systèmes thermiques et hybrides, ainsi qu'avec Google et Qualcomm sur des cockpits intelligents. Cependant, la perspective d'une collaboration avec Li Auto et Xiaomi Auto ouvre de nouvelles frontières, notamment dans le domaine de la technologie des véhicules électriques intelligents.

Photos internes du Xiaomi SU7
Xiaomi SU7

Lire aussi : Lei Jun : la conduite autonome NOA arrivera sur le Xiaomi SU7 cet été

François Provost, directeur des achats et de la coopération chez Renault, a révélé sur LinkedIn que de Meo avait eu des conversations importantes avec des leaders de l'industrie, notamment des partenaires existants et de nouveaux acteurs tels que Li Auto et Xiaomi. Ce dialogue pourrait annoncer une coopération technique qui, selon de Meo, est essentielle pour l'Europe, qui doit trouver un équilibre entre la protection de son propre marché et l'apprentissage des fabricants chinois.

Enfin, la position de De Meo contre l'enquête compensatoire de l'UE sur les voitures électriques chinoises est emblématique. Sa « Lettre à l’Union européenne » exprime une opposition claire à la fermeture du marché européen à la Chine, considérée comme la « pire réponse possible » à une époque où la collaboration et l’apprentissage mutuel sont essentiels au progrès technologique.

Pierpaolo Figuccia
Pierpaolo Figuccia

Nerd, passionné de technologie, de photographie et vidéaste. Et bien sûr j'adore les produits Xiaomi !

Souscrire
notifier
invité

0 commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
XiaomiToday.it
Logo